Actions educatives Accompagnement scolaire
Accompagnement Scolaire Imprimer Envoyer

Accompagnement scolaire 2016/2017

 

 

Accompagnement scolaire les lundis à l'école des Mollières
Accompagnement scolaire les mardis et jeudis à la MJC


démarrage de l'action mi octobre 2016 


L’accompagnement scolaire est un ensemble d’action visant à offrir aux enfants, l’appui et les ressources nécessaires pour réussir à l’école. Les actions mises en œuvre ne peuvent être considérées comme une alternative à l’école, elles doivent mettre l’accent sur la nécessité de l’assiduité, la régularité et l’organisation du travail.

L’accompagnement scolaire doit permettre aux enfants de prendre plaisir, de découvrir, elle doit proposer des situations qui facilitent l’apprentissage et leur donnent du sens

L’action a pour but de mettre en valeur les compétences, les acquis des enfants et d’élargir leurs centres d’intérêts, de promouvoir l’apprentissage de la citoyenneté par une ouverture sur les ressources culturelles, sociales…

 

MODALITÉS D’INTERVENTION

Elles se déclinent en trois étapes aussi distinctes qu’indissociables :
 

* L’accueil et le goûter (15h30-16h45)

Il est bien sûr très important d’accueillir l’enfant, c’est-à-dire le recevoir avec chaleur et bonne humeur, afin de créer un climat favorable qui le met dans de bonnes conditions. 

Avec les enfants, les animateurs partagent  ce moment rempli d’échanges et de convivialité. 

Les animations éducatives (15h45 – 16h30)

Les activités proposées se veulent complémentaires au temps des devoirs. D’arts plastiques, manuelles, d’expressions, de découverte ou d’éveil, ces activités doivent absolument être abordées de manière ludiques : par le jeu, l’enfant se construit en même temps qu’il apprend.

Jouer est pour lui un moyen d’expérimenter, de pratiquer, bref, de s’approprier ou de consolider des savoirs en les réinvestissant concrètement. .Le rôle de l’intervenant est de proposer (ou de participer à) un projet d’activité élaboré en fonction des critères précités. Comme tout projet, celui-ci devra s’inscrire dans la continuité, être régulièrement évalué, et déboucher sur une réalisation. Un choix entre différentes activités sera ainsi offert aux enfants.

Plusieurs projets collectifs seront mis en place dans l’année autour de différents thèmes (culture du monde, atelier lecture, contes, construction de jeux….)

Chaque animateur propose un atelier, les enfants devront s’inscrire dans une continuité et être assidu.

En fin d’année, une exposition suivie d’un vernissage sera proposée aux familles, aux enseignants afin de mettre en avant les différentes réalisations des enfants

L’objectif est d’utiliser les savoirs, les compétences de chacun afin de transmettre aux enfants des connaissances utiles pour leur apprentissage. 

* L’aide aux devoirs (16h30 – 17h30 )

Ce n’est surtout pas « l’école après l’école » ; ce n’est pas non plus du soutien ou du rattrapage scolaire : l’intervenant n’a ni les compétences ni les prérogatives d’un enseignant. Son rôle, complexe et délicat, est d’amener progressivement l’enfant en difficultés à changer son rapport aux savoirs. D’une certaine manière, il s’agit de le « réconcilier » avec l’école en donnant du sens à ce qu’elle est (plus encore qu’à ce qu’elle représente : un moyen d’ascension sociale). Mais ce travail de fond ne peut avoir lieu que si l’intervenant réussit à créer avec et pour l’enfant un contexte positif : dédramatisation de la situation, regard valorisant et exigeant, relation de confiance… L’accompagnateur scolaire, grâce à la neutralité de son statut (ni professionnel comme celui de l’enseignant, ni affectif comme celui d’un parent), peut et doit devenir un interlocuteur privilégié pour l’enfant. Pour cela, il lui faut travailler l’aspect relationnel, c’est-à-dire développer un « savoir être » mêlant attention, écoute, intérêt, patience, bienveillance, dialogue, encouragements, positionnement mais aussi distance suffisante. Un tel travail  ne s’effectue bien évidemment que dans la durée, dans la continuité de rencontres les plus régulières possibles. Pour cette raison, le choix est de proposer à chaque enfant un accompagnateur référent.

Dans le domaine de l’écrit, donc, le rôle de l’accompagnateur est bien d’aider l’enfant à comprendre l’exercice à faire, plutôt que de l’aider à faire tous ses exercices à tout prix.

Au niveau de l’oral, son rôle est de favoriser l’apprentissage, obligatoire, des leçons et des poésies. Là encore, le sens et la compréhension facilitent la tâche de l’enfant.

D’une manière générale, il s’agit de l’aider à prendre un peu de recul par rapport au travail demandé pour lui éviter l’impression de « la tête sous l’eau » que l’on a tous connue un jour. Lui donner des méthodes, lui apprendre à s’organiser : deux priorités.




Vous avez du temps libre et vous êtes prêts à accompagner les enfants dans leurs devoirs,
venez rejoindre l’équipe de bénévoles.



Renseignements: Cecile Ainardi, responsable secteur enfance - famille




 

Mise à jour le Samedi, 03 Septembre 2016 13:04